La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Chair Seigneur
une exposition photo de Rodolphe Viemont et Thomas Ozoux


 

Trop nombreux et persistants sont les adages sur la sexualité dans la religion chrétienne. Péché de chair, acte sexuel limité à la transmission de la vie, visions étriquées du plaisir : la chrétienté semble dans la conscience collective avoir longtemps brimé la sexualité.

Pourtant, à aucun moment la Bible ne fait de l’acte physique un péché. S’il en fut ainsi durant plus de mille ans, c’est à imputer aux discours de l’Église. Mais non pas directement celle de Pierre, mais bien de ses nombreux successeurs, papaux.

Il aura fallu attendre le Vatican II pour enfin sortir de ces schémas mentaux ridicules.

Contrairement à certaines autres religions qui dissocient Corps et Esprit, le christianisme unie ces deux entités dans la résurrection (des corps !), dans l’incarnation du Christ. Celui-ci s’est fait Homme, Fils de Dieu, Fils de l’Homme.

Si le Corps, pour Dieu, n’était pas aussi important que l’Âme, il n’aurait pas fait de son Fils un être de Chair, mais bien un simple Esprit.

« Le corps n’est pas pour la débauche, mais pour le Seigneur et le Seigneur pour le corps… Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Christ (…) temple de l’Esprit Saint qui est en vous et vous vient de Dieu ? »
Saint Paul, Première Épîtres aux Corinthiens 6, 13-20

Au regard de cette idée (le Corps est le Temple de Dieu), l’union des corps dans l’Amour est alors un acte de toute foi, un acte d’amour comme nous l’a enseigné le Christ. La sexualité est un lieu de sanctification.
Rappelons l’étymologie du mot sexe : secare, couper. L’union des Corps n’est que le logique accomplissement de l’Amour, le retour à cette unité perdue de l’Eden.

« Tout amour est une force unitive. »
Saint Thomas d’Aquin

L’idée de cette exposition est donc de rapprocher l’amour charnel de l’amour divin.

Il s’agissait alors pour moi alors de photographier un corps dénudé de femme, avec érotisme, avec le même mysticisme et esthétisme que lorsque je prie, pour faire de l’acte sexuel, banal pour certains, un acte de foi et plus globalement un acte de beauté.

Rodolphe Viémont


"L'homme et la femme sont images de Dieu dans leur corps et dans leur âme.
Quand donc l'homme et la femme s'aiment, c'est une image de Dieu qui aime une autre image de Dieu".

Paul Claudel

"Si tu savais, Femme, que lorsque j'ai faim de toi, ma faim dépasse infiniment ton corps :
parce que tu signifie pour moi l'inexprimable richesse de notre amour total, corps et âme tout ensemble, chef d'oeuvre du Créateur"

Ancelle

"La pureté du baiser qu'elle donnait était la pureté de la croyance qu'elle tournait vers Dieu"

Pierre Jean Jouve

"J'ôterai de leur corps le coeur de pierre et leur donnerai un coeur de chair"

Ezéchiel 11,19

"Alors ils seront les deux une seule chair"

Genèse 2, 24

"L'union des corps a toujours été le langage le plus fort que deux êtres puissent se dire l'un à l'autre"

Jean-Paul II

"Car le surnaturel lui-même est charnel"

Charles Peguy

 


Concept, composition des images : Rodolphe Viémont
Lumière, cadre et retouche numérique : Thomas Ozoux

A propos de Rodolphe Viémont

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF