La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Errances
de Louise Gabriel

 

Mettre au grand jour,
Eclairer l'alcôve
Donner la lueur, à nos ardeurs
D’un après midi secret
Je réprouve cette morale
Qui désapprouve mes actes.


Des plaisirs éternels,
De l'unique sourire magique
De la chair
De l'extase qui désaxe
Les convenances, qui abuse
Qui use de l’insoumission
Des mains interdites,
Des glissements improbables
Naissent mes plus belles ballades.


Je finis par aimer ces longs silences
Ces errances cérébrales
Elles aiguisent mon imagination
Elles m’obligent, elles contraignent,
L’esprit, trouver une autre route,
Une autre folie, éphémère,
Le temps d’un rêve
De mes journées solitaires.

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF