La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

La bancale sur les ailes du désir

 

Elle est seule dans un imperméable noir sur le devant de la scène et elle parle… c’est « la Bancale », celle qu’a imaginé Louise Doutreligne et mise en scène Antonio Arena, celle que porte la voix râpeuse, rauque ou aiguë, intense de Marianne Basler.

Ses vêtements tombent, son corps exulte, désespéré et éperdu à la fois, dans un parcours des sens, des fantasmes, raconté par la voix de cette chair jetée à corps perdu dans les bras, les corps, les sexes et ses fantasmes qu’elle va briser contre des hommes.

Ce n’est pas un spectacle de strip, Basler n’allume pas vos convoitises mais votre esprit, l’emporte sur les ailes de la bancale, dans son vol brisé ou le vertige vous guette. Pourtant le corps est là, au centre de la scène, dérisoire et chanté, brisé et adulé.

Un homme, impersonnel, forme splendide et anonyme, est le servant de la scène, esclave créateur qui imprime les marques de la vie sur le corps de la Bancale. Serviteur et marionnettiste, fatum instrumentalisé par les dieux du monde clos qu’est le théâtre, il pose sur la peau les stigmates du passé, du présent, du futur impossible. Il porte, lave, dans l’eau ou le sable, cette femme qui renaît dans ce double baptême, purificateur puis abrasif comme le sexe.

Il danse la Bancale encore plus qu’il ne la fait danser, il la déploie, et surtout il la peint. Cabalistiques, primitifs, raffinés, barbares, les signes prennent possession du corps, en font la toile de la vie, d’un sort qui la dépasse mais dans lequel elle se jette, d’un abandon trop volontaire pour qu’elle reste victime, faisant la reconquête de son sort par son saut de l’ange, ange perdu peut-être mais ange quand même, saut qu’elle fait dans le vide. Du haut de la falaise, portée par les ailes du vent, tant qu’elle ne regardera pas sous ses pieds elle volera.


La Bancale se Balance
Théâtre du Rond-Point
2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt
75008 Paris

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

 

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF