La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

La louve
un poème de François d'Alayrac

 

Femelle ignante dans ses chaleurs
La vulve ouverte à la saillie
Comme une louve sous son loup
Quand il lui fait ses petits,

Danseuse agile au ventre nu,
Aux hanches pleines de rêves humides,
Bel animal de robe crue,
Aux seins de poivre qui s'étirent,

Dans un traveling au ralenti
Entre ses doigts qui la distillent
En haut des cuisses sous son feuillu
Elle roule son cul comme un alcool.

Quand elle déroule son sexe roux,
A la lisière de ses muqueuses
Elle tire ainsi dans ses caresses
Le fil ardent de sa passion.

Dans le brouillard à la dérive
De ses rêveries indécentes,
Elle se déhanche à la voilée
D'un souffle rauque accéléré.

A mi chemin d'un ciel d'enfer,
Sous un touché aphrodisié,
L'inspiration que ça arrive.
Premier frisson sur un soupir.

Sur la frisure de son pubis
Elle s'exténue sous la morsure
Et elle en sue à fleur de peau
Un tabac fin d'algues marines.

Accrochée à son sexe,
Elle jouit à capella,
Dans un gémir qui la déchire
A la renverse de sa cambrure.

 

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

 

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF