La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Plage
un poème de Jean-Claude Chambon

 

Le vent léger balaie la plage sableuse,
Un oiseau tournoyant lance son cri rouillé.
Surprise et troublée par ce premier baiser,
Frémissante elle est là dans ses bras, si heureuse.

 

Un oiseau tournoyant lance son cri rouillé.
L'or du ciel crépite sur la mer paresseuse.
Frémissante elle est là dans ses bras, si heureuse,
D'une main agile il dénude un sein doré.

 

L'or du ciel crépite sur la mer paresseuse.
A petits coups, la vague lèche le rocher.
D'une main agile il dénude un sein doré,
Sans honte elle guide sa bouche aventureuse.

 

A petits coups la vague lèche le rocher,
Et fait s'épanouir l'anémone vineuse.
Sans honte elle guide la bouche aventureuse,
Le plaisir inonde son corps écartelé...

 

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

 

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF