La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

 

L'érotisme est au coeur de la création, de bien des créations en tous cas, par sa pulsion de vie et de mort d'une puissance sans égale.

Le Salon des Arts veut traquer et refléter cette beauté érotique partout où elle passe la barrière des mots et s'exprime en images, en formes, atteint l'oeil de plein fouet sans l'entremise du langage.

Nous tendons des miroirs pour saisir la fulgurance fragile d'un happening à l'instant aussitôt effacé, la permanence d'un bronze, la palette subtile d'une peinture, la reproduction sans limites d'une image numérique ou argentique.


Radeaux et corps médusés
Le noir, des corps, la nuit qui crie, l’eau peut-être, indissociable de l’abîme qui guette, des fauves invisibles ou humains qui hurlent dans le silence des photos.
Les panneaux d’Elizabeth Prouvost mettent en scène en noir et blanc l’homme rendu au plus brut de son gouffre par la lutte pour la survie. Ses radeaux humains, auxquels elle travaille depuis des années, médusent qui les regarde par leurs ténèbres.

Seduced
"SEDUCED : L'art et le sexe de l'Antiquité à aujourd'hui" est une exposition qui met au défi ses visiteurs sur une multitude de niveaux. La collection explore de façon exhaustive l'évolution des attitudes à l'égard tant du sexe que de l'art. Il s'agit d'une exposition immensément ambitieuse, notamment par la multitude des œuvres qu’elle présente.

Nelly Recchia
Amoureuse de l'Art avec un grand A, des peintres et sculpteurs italiens de l'époque baroque notamment, tels Bernini ou Carravaggio, elle fait jouer ses pinceaux sur les peaux pour leur donner une vie nouvelle, transforme les corps, les anime, les travesti, les mets en scène.
Le chant de la Pierre
Sculpteur contemporain, Petrus crée depuis 1958 des sculptures de nus, des oeuvres pures, uniques, qui expriment avec délicatesse une quête absolue de beauté et d'harmonie. La sculpture de Pétrus distille l'émotion dans la pureté des courbes : pierre, marbre, albâtre, ardoise, bronze... sont autant de supports pour exprimer l'harmonie et la beauté.
Hercule et Omphale
Dans l’imaginaire collectif, l’évocation du nom d’Hercule est synonyme de force et de puissance, au travers la réalisation de ses douze travaux. Mais connaissez vous Hercule dans le rôle de l’esclave dévoué, filant docilement de la laine aux pieds de sa souveraine maîtresse ?
Ivresses
Journaliste, écrivain et graphiste, Stéphane Vallet détourne les images de la presse et du net, pour mieux souligner l'aspect théâtral du monde. Ses personnages oscillent entre inquiétude et fou rire. Ils portent toujours chapeau. Stéphane VALLET rajoute (au feutre noir) un chapeau (de feutre noir) à chaque personnage qu'il dessine ou qu'il épingle, dont Bob l'inquiet, son alter ego, et qui sont autant d'autoportraits déguisés.
"Inclassable et dérangeant", "grandiose bonhomme", "poète des jours et des nuits", Stéphane Vallet, plume incisive et poétique tout aussi bien qu'artiste graphique, nous livre quelques-unes de ses "ivresses pixelisées".
Chair Seigneur
"CHAIR SEIGNEUR" est une exposition de 7 photos N&B en 6x6 illustrant 7 citations mystiques sur l'amour, la foi et le Corps (P. J. Jouve, P. Claudel, extraits de la Bible, Jean-Paul II, etc.).
" Il s’agissait alors pour moi alors de photographier un corps dénudé de femme, avec érotisme, avec le même mysticisme et esthétisme que lorsque je prie, pour faire de l’acte sexuel, banal pour certains, un acte de foi et plus globalement un acte de beauté." Rodolphe Viémont
Zeus et Leda
Légende fertile dans l'imaginaire érotique depuis l'antiquité, cette union adultère, voire contre-nature suivant la version à laquelle on se réfère, unissant l'humain et l'animal, n'a cessé d'inspirer les artistes de tous temps, mêlant avec bonheur anonymes et figures symboliques du monde de l'Art.
Sont réunis dans ce portfolio une centaine de reproductions d'oeuvres graphiques, mêlant dessins, peintures et sculptures, de l'antiquité à nos jours, de Pierre Louÿs, Gustav Klimt, Henri Matisse, Leonard de Vinci, Paul Rubens, Salvador Dali, Théodore Gericault, Botero, pour ne citer que les plus grands.
La voie Baur
Les figurines se tordent sous ses doigts de sculpteur, tendres et calleux, amoureux. On l’imagine les pétrir, les cuire, les peindre parfois ou les couvrir d’une coulée d’émail. Baur aime toutes les voies de l’art, où ses voix, celle de sa femme, d’une de ses femmes, une Pia qu’il aima jusqu’à la dernière heure, comme les autres peut-être, jusqu’à la limite, les leurs, les siennes, il est l’homme des femmes perdues, dans l’art, la maladie, la folie.
Anatomie du désir
Avec Anatomie du Désir, le Centre Pompidou nous livre une très belle exposition de l’œuvre de Hans Bellmer, entre surréalisme et érotisme. Le foisonnement obsessionnel des visions de Bellmer s’organise autour des corps, féminins ou autres, polymorphes, métamorphes. En démembrant et recomposant la chair au moyen de ses objets sexués, sa poupée ou de plus improbables mobiles tels sa « mitraillette », il isole des parcelles érotiques d’une chair dont il reconstruit, selon des logiques déviantes, des formes à la biologie improbable.
Vanessa Beecroft  
Vanessa BEECROFT est née à Gênes en 1969, et vit désormais à New-York. Ses performances dans des lieux publics – galeries et musées - répètent un schéma quasi immuable : un groupe de femmes généralement immobiles et silencieuses,est posté face au public. En tenues légères ou nues, elles changent parfois, de temps à autre, de positions.
Elle orchestre des performances qui donnent à ces femmes des airs irréels, hors du temps : insaisissables et figées.
Alphabet Concept
La nouvelle exposition de l'artiste américaine d'origine italienne, Vanessa BEECROFT, située au 7ème étage du nouvel espace LOUIS VUITTON . Douze grandes photographies (représentant les douze lettres qui forment le mot Louis Vuitton - plus une treizième pour le monogramme LV, entrelacs de corps féminins tour à tour peau et visage pâles, noires, roux ; tour à tour corps lourds ou fins, de femme ou d’adolescente perruqués ou non. A découvrir jusqu'au 31 mars 2006 !
La Galerie de Julya 
Créée en écho au texte de la Pythone
et le Dragon, la galerie de Julya met en scène une série de photocomposition à l’inspiration SM, dont l’humeur et la complexité plonge l’observateur avec stupeur dans le monde de cette graphiste, ou au moins dans l’un d’entre eux. Ces tableaux font penser par leur foisonnement à ceux de Bruegel, peintre des diableries et des merveilles multipliant les détails, racontant à chaque recoin de sa toile un fragment supplémentaire d’histoire.

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

 

© La Vénus Littéraire (2005-2011)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF