La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Une poésie est plus qu’un exercice, elle doit être un foudroiement. Il faut qu’elle enchante l’âme ou qu’elle déchire l’air.

René Char disait : «le poète n'apprend pas davantage la poésie que l'oiseau apprend à voler (...) Il appartient au monde qui vole et non pas à celui qui rampe».

Le Salon des poètes accueillera au fil des mois les poèmes qui tendent vers cette définition exigeante, se trompant parfois mais espérant glaner pour nous tous des troués dans le ciel.

Pour toute soumission de textes, adressez-vous au Directeur de la Rédaction.


Gourmandise de Michèle Sebal
Tout d'abord se laisse séduire
Par le bel aspect de son cuir,
Sa  peau exempte de déchirure,
Tendue, brillante, sans écorchure (...)

Lire la suite

Eclats d'enfance de Maitresse Cindy
Je porte une petite robe d'amoureuse
un chemisier à col claudine
des chaussettes blanches et des bottines
déjà je marche autrement (...)

Lire la suite

Au bord du fleuve de Marion Lubreac et Patrick Simon
Au bord du fleuve
à l'ombre des grands arbres
pensées par vagues, lentement mes caresses (...)

Lire la suite

La belle garance d'Isabelle Lorédan
Quelle qu'aie été hier ton arrogance
Tu dois aujourd'hui en faire pénitence.
Offre toi à ma main, ma douce Garance
Abdique devant moi toute bienséance
(...)

Lire la suite

Le poète et la Maitresse de Julien Hommage
Déjà, tu me méprises avec tendresse
et ta gifle résonne comme un baiser.
Le jour viendra, si je sais attendre,
où tu me supplieras, à coups de pieds (...)

Lire la suite

Plaisir solitaire de Clara Jacques
Le plaisir de la chair, la chaleur de la nôtre…
Le plaisir chaud, honteux dont je suis l’apôtre
Il me permet de fantasmer et d’entendre avec précision le chaos des échos qui hurlent (...)

Lire la suite

Sadomania de Marion Lubreac et Julien S.L
ICI!
Esclave...
Viens
Sujet de mes sévices, j ouet de tous mes (...)

Lire la suite

Lassitude de Louise Gabriel
Bien évidement tu dois être épuisé, éreinté, lessivé
De l’unique prédation
De leur désirs à sens unique
Ils marchent sur ta peau, cheminement de (...)

Lire la suite

Plage de Jean-Claude Chambon
Le vent léger balaie la plage sableuse,
Un oiseau tournoyant lance son cri rouillé.
Surprise et troublée par ce premier baiser,
Frémissante elle est là dans ses bras, si (...)

Lire la suite

Jeanneton de Valombreuse
Jeanne, Jeannette, Jeanneton
Ouvre les cuisses, que j’y glisse mon goujon
Vois sa bonne tête, ne lui donnerait-on
Le Bon Dieu illico et sans confession ? (...)

Lire la suite

Errances de Louise Gabriel
Mettre au grand jour,
Eclairer l'alcôve
Donner la lueur, à nos ardeurs
D’un après midi secret (...)

Lire la suite

Vénus de Jean-Claude Chambon
Et ton corps inconnu
que ma pensée dénude
et que mon désir recrée
comment l'habiller de mots (...)

Lire la suite

La panthère de Marion Lubreac et Julien S.L.
Moi
La panthère
Ivre de tes odeurs
Je te hume et renifle, Féroce, Carnassière et (...)

Lire la suite

Folle de Louise Gabriel
S’il me faut être folle,
Je serai folle à lier,
De soie rouge, lier
Mes poings et mes pieds (...)

Lire la suite

Insoumission de Louise Gabriel
J’aime les désirs insoumis,
Les magies et les sortilèges
De la chair,
L’extase évanescente de la peau (...)

Lire la suite

Jardin d'Eve de Valombreuse
J’aimais la voir jouir.
Elle happait l’air, comme une truite
Jetée sur la berge blanche du lit.
Son corps rutilant d’écailles moites (...)

Lire la suite

O vide, Hymen mélodie, A ma Chère Amie d'Esthel Leo-Fessec
Stop, encore et Non!","Si!" Je plaide en la faveur
de cette plaie. Q de nom et O de forme.
"Maître géomètre! Contemplez la rigueur (...)

Lire la suite

Harmonieuses épousailles de Marion Lubreac et François d'Alayrac
Tu es là! Nue
Sur le drap
Et ton ventre et tes seins et tes cuisses (...)

Lire la suite

La louve de François d'Alayrac
Femelle ignante dans ses chaleurs
La vulve ouverte à la saillie
Comme une louve sous son loup
Quand il lui fait ses petits (...)

Lire la suite

La Reine Omphale de Théodore de Banville
La reine Omphale était assise, comme un Dieu,
Sur un trône; ses lourds cheveux d'or et de feu
Étincelaient; Hermès, pareil au crépuscule,
Posant sa forte main sur l'épaule d'Hercule (...)

Lire la suite

La tige de la rose de Valombreuse
Parfois, j’aimerai qu’au sillon de ma motte boisée, Le bouton trop court, se tende, enfle et pousse, En un cep rude et torturé de veines violacées (...)

Lire la suite

Les épis de blé de Louise Gabriel
Pour un souffle qui devient tempête,
Le corps comme un champs labouré
La peau attendant la semence des caresses
Une étendue douce et dorée (...)

Lire la suite

Omphalos de Jay Black
Elle détient la clé.
Elle dévoile des mystères,
sagesse sublime et secrète
du ciel nocturne étoilé (...)

Lire la suite

Peau Aime - Sextoy d'Eva Lunaba
Sont à moi…
Les nuits, derrière tes paupières
Tes soupirs plaisirs dans tes songes doux
Tes reins qui se cambrent sous les draps (...)

Lire la suite

Sur le mont de Vénus d'Orchydia
Sur le mont de Vénus,
se laisser charmer par une voix.
Elle me susurre, elle organise mes sens,
elle souffle. « Viens, je suis là. Retourne-toi » (...)

Lire la suite

L'Iris de François d'Alayrac
Ton sexe, mon iris à vif de plein azur,
De fulgurante beauté d’averses folles
Au surgir devant moi d’un seul bond
Pour m’en ouvrir le soleil en deux (...)

Lire la suite

Sexe de Pan de Cathy Garcia
Deux étoiles ont filé
dans la nuit belle
Douces fièvres herbacées
ou peut-être mélodie (...)

Lire la suite

Volupté d'Orchydia
Un voile de désir
Sur un brin de pudeur
Du velours déchiré
Sur une épaule candide (...)

Lire la suite

Terre ferme de Tahar Djaout
Tes odeurs aquatiques
Et la noria me prend.
Il me revient des images de noyade comme lorsque la mer (...)

Lire la suite

I want to suck your big cock d'Anne Archet
Enfonce-toi bien profondément
Dans ma gorge de sale gamine
Jusqu’à ce que je m’étrangle de bonheur
J’en ai assez de toutes ces bites rouges (...)

Lire la suite

Coulée d'ajoncs de Julien Hommage
La jambe coule comme une gerbe d’ajoncs
dans un bouillonnement de draps, en un flot blond .
Elle incline vers moi un mollet long
en révérence de Reine, l’orteil me baise (...)

Lire la suite

La fête au château de Cathy Garcia
Château, chandelles,
coulures de cire
écarlate,
musique, champagne (...)

Lire la suite

L'homme est une créature dérisoire de Julien Hommage
L' homme est une créature dérisoire.
Il trouve jusque dans ton soulier,
Sur son lacet et son bout ciré (...)

Lire la suite

Haik-Nue de Julien S.L
Narquoise ingénue
Uppercut sans retenue
Elle est toute nue
Ni déconvenue (...)

Lire la suite

Gifles et merveilles de Julien Hommage
Des vagues de plomb battent l'océan
au rythme de tes gifles sur mes tympans,
c'est jour de tempête ;
Ton talon s'abat sur mon corps (...)

Lire la suite

10 Tankas érotiques de Marion Lubreac
Ma vulve fleurit
Bourgeon de ta sève
Chaleur papillonnante.
La caresse soyeuse (...)

Lire la suite

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

© La Vénus Littéraire (2005-2012)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF