La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Au confort de ce salon, nous vous ferons partager des nouvelles, des proses, des extraits érotiques de manuscrits littéraires, souvent inédits… mais pas toujours.

La logique des choix variera, vos soumissions sont les bienvenues, sans engagement, mais c’est un plaisir particulier de mélanger en alliance subtile talents neufs et auteurs édités.

Pour toute soumission de textes, adressez-vous au Directeur de la Rédaction.


L'arbre aux cent yeux de Jacques Cauda
Elle passe la main dans ses cheveux qu’elle a blonds jusqu’au milieu du dos. Splendeur. Maison d’âme. Délectation. Bouche bée sans limite, j’élargis mon être. Perle, rouge à lèvres, bustier, mini jupe, bas noirs et talons aiguille. Je la regarde comme (...)

Lire la suite

Temps de passion d'Anne Bert
En ces temps de grâce et de sainte passion,  j'ai le fervent désir de faire mon chemin de croix, cheminer jusqu'à vous en renonçant à tout orgueil.  Voyez mon cher amour, comme je livre mon corps tout entier à cette  humble et ardente cérémonie (...)

Lire la suite

Point de vulve de Cécile Fargue
Il y a un point de non retour accroché sous la marquise charnue de ton ciel noir. Un point sans carte qui déborde allégrement du cadre tendu par les quatre coins du lit. Ce point se creuse à l'endroit exact où mon doigt tutoie l'angle aigu de ton (...)

Lire la suite

Au Dream's Club d'Anne Auraque
La reine des salopes. Elle arrive armée de toutes ses p'tites salopes : "les salopettes". Le Dream's est plein à craquer comme tous les samedis soir. Les deux videurs lui cèdent aimablement le passage, regardent son cul et sourient les mains en (...)

Lire la suite

A brûler la garrigue de Marion Lubreac
Nuit après nuit, les frôlements indicibles se précisent. Lorsque je me suis installée dans cette maison de pleine campagne provençale, je me suis dit que là, au moins, j’allais avoir la paix. Je sortais complètement délabrée d’un divorce et il fallait (...)

Lire la suite

Tu es entré de Françoise Rodary
Tu es entré sans faire de bruit dans la chambre où je dormais, pour me reposer d’une dure journée. Tout au moins, tu l’as cru ! Est-ce le léger frottement de tes pieds sur le plancher ou plutôt un infime déplacement de l’air lorsque tu as ouvert la porte (...)

Lire la suite

Caméra cachée de Chris Laure
Ses seins jaillissent d'un soutien-gorge pigeonnant jaune. Elle porte un slip assorti. Pas un string. Une de ces petites culottes à la dernière mode. Un boxer elle appelle ça. Sage devant. Audacieux derrière. Justement, voici qu'elle le cambre son joli (...)

Lire la suite

Rococo de Manarante Gratteloup
Avec le printemps, m'est venue l'envie de faire peau douce, peau neuve. J'ai enfourché mon vélo et traversé les quartiers nord. En cette saison les hommes ont la langue pendante et le cerveau collant, et j'avais l'impression d'être une (...)

Lire la suite

Lettres à un amant de Clara Jacques
Tu entres et tu sors de mon cœur aussi souvent que de mon corps. Je n’ai jamais vécu pareille ambivalence. Tu es la pire personne pour moi, mais tu es la seule que je veuille dans mon lit. Une seconde je m’imagine en claquant la porte et (...)

Lire la suite

Peau d'ange de Cerise Bigareau
"Tu veux voir quel effet cela produit de te prendre en photo?"
La voix, doucement grave, couvre le chant de l'eau. Polyphonie polymorphe. J'entrouvre une paupière, oeil de serpent de mer. Sirène, dirais-tu. J'aperçois au premier plan tes bras qui (...)

Lire la suite

Le maloiseau de Jean-Sébastien Loygue
Hirsute, il sue. Dès qu’il a fini de passer sa main sur son front qui ruisselle, on revoit ses yeux effrayants. Un instant on avait espéré ne plus y penser. Son mouchoir Grec à carreaux les cachait. Et puis les revoilà, lourds de prémonitions globuleuses (...)

Lire la suite

L'épave d'Estel Leo-Fessec
Pétrifié par l’envie, crispé comme les morts, il plongea, le visage déformé. Sans autre délivrance, il se noya en elle. Longtemps ils naviguèrent en eau trouble, se heurtant ça et là aux scaphandres de leurs corps. Marin des confluents, dans sa (...)

Lire la suite

La séance de Serge Rivron
Il est pas à moi ce sexe énorme, et pourtant. Je me souviens plus trop comment ça a démarré, avant la séance. Elle était passée comment à mon bureau ? Pourquoi me voir, moi ? Peut-être un copain qui l'avait envoyée, je (...)

Lire la suite

Privation trouble de François Robillard
Privation trouble, supplice de vacuité, abstinence ascétique forcée, censures et défections des sens. Combien de temps sont passé depuis le jour de ton départ ? Je ne me rappelle plus, combien de temps encore fera tu (...)

Lire la suite

Liqueur du graal de Marion Lubréac
Viens à moi, mon amour, viens déguster ici ce que le ressac de mes frissons veut t'offrir. Viens chercher ce que mon être réclame de tes îlots de caresses, des coups exténuants de ta langue sur ma masculinité... Ouvre moi la bouche de tes doigts laiteux (...)

Lire la suite

Le dépôt de Louise Gabriel
Quel endroit de luxure absolu, un lieu où tout devient animal, pulsionnel, obligé, il me fait rêver avant que tu n’ais relaté ta nuit, j’aimerai tant t’y voir, te caresser parmi la forêt d’autres mains, t’observer à loisir. Un paradis aux allure d’enfer (...)

Lire la suite

Avec ma permission de Franca Maï
Ce matin, j’étais à mon balcon, bras ballants, noyée vers l’infini. J’ai entendu un cri strident. Ils étaient deux. Ils violaient une fille sur le terrain vague. Je n’ai pas bougé. Je suis trop fatiguée. J’ai regardé. Je n’ai même pas esquissé un geste vers le (...)

Lire la suite

Le voile de Maya de Marion Lubréac
La chaleur me suffoque. Minuit. La magie peut s’opérer. Je dénoue mes longs cheveux, j’ouvre les fenêtres. La pleine lune me nimbe de sa lumière divine. Je sens qu’elle va venir. En attente sur le lit, j’ai déposé un récipient d’eau et de l’argile rouge (...)

Lire la suite

Zoum Zoum Brékéké d'Orlando de Rudder
Palper : Face à face, deux femmes. La plus petite s'est juchée sur un gros dictionnaire. Face à face, que dis-je ? plutôt joue contre joue : le rituel immuable demande cette posture.  Elle ne se regardent pas, leurs yeux paraissent vides ; une gravité plane (...)

Lire la suite

Le port de Cythère de Cathy Garcia
Là sont les étoiles ! Sur ta peau si douce où ma bouche se hâte vers des contrées particulières, terres sauvages, inondées, pleines d'oiseaux spongieux, de gémissements enfouis. Bouche en proue, je remonte tes estuaires où, selon la légende, vivent les (...)

Lire la suite

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

© La Vénus Littéraire (2005-2012)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF