La revue Le laboratoire Les salons L'oeuvre Les plumes

 

 

Zeus et Leda

par Julya

 

Ce mois-ci, le Salon des Arts a décidé d'ouvrir ses portes à une légende fertile dans l'imaginaire érotique depuis l'antiquité, celle de l'union entre Zeus et Leda.

Cette union adultère, voire contre-nature suivant la version à laquelle on se réfère, unissant l'humain et l'animal, n'a cessé d'inspirer les artistes de tous temps, mêlant avec bonheur anonymes et figures symboliques du monde de l'Art.

Chaque artiste met en lumière la version de cette légende qu'il choisit, soit que Leda se soit unie à Zeus à son corps défendant, soit qu'elle ait souhaité l'accueillir en son sein. Les visages de Leda se succèdent, tantôt effrayée, surprise, attendrie ou se pâmant, s'abandonnant à l'assaut de son amant-cygne. Les scènes sont parfois seulement suggérées, presque pudiquement, d'autre fois l'acte sexuel est dépeint clairement, dans sa violence, son intensité ou sa pureté.

Sont réunis dans notre portfolio une centaine de reproductions d'oeuvres graphiques, mêlant dessins, peintures et sculptures, de l'antiquité à nos jours, de Pierre Louÿs, Gustav Klimt, Henri Matisse, Leonard de Vinci, Paul Rubens, Salvador Dali, Théodore Gericault, Botero, pour ne citer que les plus grands.

Cet assemblage veut rendre hommage aux artistes, profanes ou reconnus, à leur talent à illustrer pour nos yeux admiratifs et notre imaginaire fécond cet épisode mythologique de l'antiquité, riche en symboles érotiques.


LA LEGENDE DE L'UNION DE ZEUS & LEDA

La légende de l'union entre Zeus et Leda est à elle seule une suite de légendes, plusieurs versions ayant
traversé les âges. Parmi celles-ci, il en ressort deux principales, certains éléments restant inchangés :

• Leda consentante mais manipulée

Leda, fille du roi d'Etolie, Thestios, était l'épouse du roi de Sparte dénommé Tyndare. Objet de la convoitise de Zeus, ce dernier voulut s'unir à elle. Face à son refus obstiné, il alla trouver Aphrodite, déesse de l'amour, qui lui conseilla d'utiliser un subterfuge afin de parvenir à ses fins. Profitant de ce que Leda se baignait sur les rives du fleuve Eurotas, elle se transforma en aigle et fît mine de pourchasser Zeus lui-même changé en cygne. Zeus-cygne se réfugia dans les bras de Leda qui, le croyant en péril, l'accueillit en son sein. Zeus-cygne en profita pour s'unir à elle et la féconder. De cette union, Leda accouchera de deux oeufs dont naquirent Castor, Pollux, Clytemnestre et Hélène. La paternité d'Hélène est généralement attribuée à Zeus (la légendaire beauté d'Hélène, sa grâce et sa blancheur évoquant celles du cygne), quant aux autres enfants, ils seraient issus de la seconde union de Leda avec son époux, Tyndare, ce même jour.

• Némésis-Leda victime

Une seconde légende veut que Zeus s'éprit de la déesse Némésis, fille de Nyx. Cette dernière ne souhaitant pas s'unir à lui, elle tenta de lui échapper en prenant diverses apparences animales, en vain car Zeus faisant de même, parvenait toujours à la rattraper en prenant la forme d'animaux plus rapides. Finalement, alors que Némésis avait revêtu la forme d'une oie sauvage, Zeus transformé en cygne parvint à s'unir à elle et à la féconder. Nénémis ira plus tard déposer un oeuf à Sparte, qui sera confié à Leda, laquelle élèvera Hélène comme sa fille.

 

 

 

Contactez le Directeur de la RédactionContactez la WebmistressPlan du site

 

© La Vénus Littéraire (2005-2008)
ISSN 1960- 6834 - délivré par ISSN France - BNF