Vous l’avez peut-être vu autour de vous, s’il y a une pratique qui est de plus en plus populaire, c’est la vente de sous-vêtements usagés. Beaucoup de femmes sont en train de s’y mettre et vous allez voir dans cet article ce qui explique la forte croissance de cette pratique.

Tout d’abord, le fait de vendre des sous-vêtements n’est pas une pratique nouvelle puisque cela existe depuis longtemps dans les pays Asiatiques comme le Japon. Dans ce pays, acheter et vendre des sous-vêtements déjà portés est une pratique très courante et qui ne fait l’objet d’aucun jugement.

Les raisons de sa popularité

Cette pratique a commencé à arriver en France il y a une dizaine d’années mais la popularité des réseaux sociaux et des sites spécialisés en la matière a parmi à cette pratique d’accroitre sa popularité de manière importante. Il suffit par exemple de se rendre sur Twitter pour voir qu’il y a beaucoup de comptes de femmes qui proposent de leur acheter une culotte sale, des bas portés et bien d’autres. Vous avez aussi des sites internet spécialisés comme Panty Place qui sont des places de marchés spécialisés dans ce type de vêtements.

Les femmes vendent leurs sous-vêtements portés déjà pour le côté sexuel de la pratique. Elles imaginent un homme s’amuser avec leurs dessous et cela leur procure également du plaisir. C’est aussi un moyen pour gagner de l’argent sur Internet et certaines arrivent à gagner un salaire complet. Cela demande un investissement personnel assez important car la popularité de cette pratique fait qu’il y a de plus en plus de concurrence. Il faut donc bien se distinguer des autres femmes pour pouvoir arriver à être populaire. Le prix d’une culotte sale est en moyenne de 25€ mais le prix varie en fonction de différents critères comme de la matière de la culotte ou encore du temps qu’elle a été porté.

En conclusion, le fait de vendre ses sous-vêtements portés est en train d’entrer dans les moeurs et est une pratique de plus en plus appréciée. Il suffit de se rendre sur des forums pour voir que beaucoup de personnes en parlent mais il y a aussi des articles de presses nationales qui consacrent régulièrement des articles à ce sujet. C’est donc une pratique qui fait aussi bien plaisir à la personne qui vend qu’à la personne qui achète, la sexualité occupant une place importante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici